La signature électronique pour accélérer les procédures

Dans le cadre de la réforme du secteur de la justice et de sa modernisation, le ministère de la Justice a procédé le 13 septembre 2014 à l’inauguration du Centre de personnalisation de la puce pour la signature électronique. Insérée dans une clé USB, la puce personnalisée permet de signer et de délivrer par voie électronique des documents et des actes judiciaires tels que le casier judiciaire et le certificat de nationalité qui seront admis en tant que preuve au même titre que l’écrit sur support papier dès lors que la personne dont il émane est identifiée. Elle permet également d’échanger des documents électroniques entre les juridictions et les services de la police judiciaire. Chaque magistrat devra posséder sa propre puce, comportant sa propre signature, et qui détient toutes les informations d’identification le concernant. La sécurisation dans la transmission des données est également assurée sous forme de codagequeseul le destinataire détenteur d’une puce peut décoder. Quatre wilayas pilotes sont désignées pour la mise en œuvre de ce programme : Sétif, Sidi Bel-Abbès, Ouargla et Tipasa.